Rénovation énergétique : 70% des propriétaires ne peuvent pas payer les travaux

Publié le 17 Août 2022

À partir de ce mois d’août, de nouvelles contraintes vont impacter les logements énergivores. Afin de pouvoir revaloriser les loyers et de continuer à les louer, les propriétaires bailleurs de passoires énergétiques devront rénover leurs logements. D’après Meilleurtaux, malgré les aides disponibles, 7 propriétaires sur 10 ne peuvent pas payer le reste à charge des travaux.

 

Les contraintes qui s‘appliquent aux passoires énergétiques seront effectives, pour commencer, cet été. Ce sont les logements ayant une étiquette F ou G attribuée par le DPE qui sont considérés comme des passoires énergétiques. Et, conformément à la loi Climat et Résilience, à partir du 25 août, les loyers de ces passoires énergétiques seront gelés. Les logements les plus énergivores de la classe G seront ensuite interdits à la location, puis toute la classe G à partir du 1er janvier 2025, la classe F en 2028, et enfin, la classe E en 2034.


Mais d’après Meilleurtaux, 71% des propriétaires ne peuvent pas payer les travaux de rénovation énergétique, malgré les aides financières. Le reste à charge est en effet trop important. D’ailleurs, les propriétaires bailleurs exigent d’autres dispositifs d’aides, comme une exonération de la taxe foncière pendant les travaux.


Meilleurtaux estime le budget minimum moyen pour ces travaux de rénovation énergétique à 15 000 €. Ce budget peut aller jusqu’à 40 000 € pour les passoires énergétiques.
Les propriétaires sont aussi freinés par l’ampleur de certains travaux, et par les difficultés de choisir certains prestataires.

« Retour aux actualités

NOS AUTRES DIAGNOSTICS

ASSURANCE &
CERTIFICATION

Diagnostic immobilier Juvisy-sur-Orge 91260

Diagnostic immobilier Chilly-Mazarin 91380