Quid du secteur de l’immobilier après confinement ?

Publié le 23 Avril 2020

Les chiffres étaient pourtant plus qu’encourageants concernant le marché de l’immobilier en ce début d’année. Mais, avec le confinement, une projection son évolution est plus que compliquée. Quel scénario envisager ?
 
Avec le confinement, et donc l’ensemble des professions liées au secteur de l’immobilier presque à l’arrêt, une baisse des transactions immobilières est à prévoir à court terme, notamment pour les ventes dans l’ancien. En effet, tout projet immobilier immédiat est suspendu, ou reporté, notamment en raison de la menace de chômage qui pèse, et de l’incertitude quant à l’avenir. De plus, cette baisse s’explique également par l’inconnu sur l’évolution des taux bancaires et le comportement futur des banques.
 
Mais qu’en est-il pour un plus long terme ? La chute des transactions à court terme est inévitable, et sur le long terme, deux scénarios sont possibles. Le plus optimiste est celui qui envisage que la propagation du virus sera maîtrisée avant l’été, et que les actions du gouvernement et de la BCE seront concluantes. Là, le marché pourrait être relancé, sans trop de pertes, au mois de septembre. Le second scénario est plus noir : une deuxième vague du virus, un nouveau confinement, et donc, une crise sans précédent. Le marché immobilier mettrait alors des mois, ou des années, à repartir.
C’est l’évolution de la crise sanitaire qui influera donc sur la reprise du marché de l’immobilier.
 
Mais de nombreuses acquisitions immobilières pourraient être menées dans le futur. En effet, avec le confinement, beaucoup sont ceux qui ont pris conscience de l’importance d’avoir un logement dans lequel ils se sentent bien. 

« Retour aux actualités

NOS AUTRES DIAGNOSTICS

ASSURANCE &
CERTIFICATION

Diagnostic immobilier Juvisy-sur-Orge 91260 Diagnostic immobilier Chilly-Mazarin 91380