Immobilier ancien: le conflit en Ukraine a-t-il un impact sur les prix ?

Publié le 02 Mai 2022

Les grandes villes françaises commencent à connaître leurs premières baisses de prix dans l’immobilier ancien, alors que sur le reste du territoire, ils augmentent. Les délais de vente sont rallongés dans ces grandes villes, et le marché est assombri par le conflit en Ukraine.

C’est un sondage établi quelques jours après le début du conflit en Ukraine qui pointe le fait que le moral des Français s’est dégradé, sur les perspectives immobilières notamment. Une majorité des personnes interrogées n’est pas optimiste sur l’économie du pays, et plus de la moitié s’inquiètent pour l’évolution du marché immobilier et leur propre situation.

Le marché de l’immobilier ancien était encore dynamique le mois dernier. Mais avec l’inflation et la hausse des prix de l’immobilier, le pouvoir d’achat est fragilisé. Et la guerre en Ukraine a exacerbé cette tendance, qui avait déjà commencé avec les différents confinements et la crise sanitaire. Par exemple, à Paris, les prix de l’immobilier ancien sont en baisse constante depuis un an (-2,6%). Cette baisse est constatée aussi dans d’autres villes.

Les conséquences sont un rallongement des délais de vente, et une offre qui s’étoffe. Vendre un grand appartement sans extérieur est très compliqué dans ces villes.En revanche, les prix des maisons individuelles ont augmenté. Il est cependant de plus en plus compliqué, pour tous, de trouver un logement dans les grandes villes.

« Retour aux actualités

NOS AUTRES DIAGNOSTICS

ASSURANCE &
CERTIFICATION

Diagnostic immobilier Juvisy-sur-Orge 91260

Diagnostic immobilier Chilly-Mazarin 91380