Bilan de la rénovation énergétique des logements 2016-2019

Publié le 24 Juin 2021

La rénovation énergétique et les aides publiques ont concerné 2,1 millions de logements en 2019, selon le premier rapport de l’ONRE. L’Observatoire national de la rénovation énergétique s’intéresse aussi à l’amélioration de la performance énergétique après travaux.
Travaux de rénovation énergétique et aides à la rénovation : bilan ONRE
Le Bilan des travaux et des aides entre 2016 et 2019 de l’ONRE comporte deux ensembles :
    • Les résultats de l’enquête Tremi 2020 (Travaux de Rénovation Énergétique dans les Maisons Individuelles), copilotée par l’Ademe (Agence de la transition écologique) et le SDES (Service des données et études statistiques) : les ménages occupant une maison individuelle ont été interrogés sur les travaux réalisés de 2017 à 2019.
    • Les données à propos des aides financière à la rénovation énergétique attribuées, entre 2016 et 2019, dont le Crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE), les certificats d’économies d’énergie (CEE) et les aides Habiter Mieux (HM) de l’Anah (Agence nationale pour l’habitat), avec évaluation des économies d’énergies réalisées.
Ces données peuvent être téléchargées sur le site du ministère de la Transition écologique.
Impact de la rénovation énergétique sur la performance énergétique


Ce panorama des rénovations énergétiques fournit les principaux renseignements suivants :
    • L’amélioration de la performance thermique, après travaux, n’est pas systématique, ce qui s’explique notamment par l’absence de définition unanime de ce qu’est une rénovation énergétique du logement. Plus précisément, sur 3,1 millions de maisons individuelles potentiellement rénovées énergétiquement, 2,3 millions ont effectivement vu leur consommation d’énergie finale conventionnelle diminuer.
    • 2,1 millions de logements, soit 7% du parc, ont bénéficié des aides à la rénovation énergétique entre 2019 en France, dont 1,4 million de maisons individuelles.
Accroître le rythme des rénovations énergétique dans le cadre du PPE
L’ONRE formule des constatations et recommandations à propos de l’efficacité énergétique :
    • La rénovation énergétique concerne surtout les propriétaires de maisons individuelles, assez aisés, ayant emménagé récemment dans un grand logement construit avant 2000.
    • Le dispositif Habiter Mieux se concentre sur les ménages modestes, le CITE s’adresse davantage aux ménages aisés, le profil des bénéficiaires du CEE est plus équilibré. Le recours accru au CEE entre 2016 et 2019 a donc permis un relatif rééquilibrage.
    • La rénovation énergétique réduit significativement la consommation d’énergie du logement, en particulier quand les travaux portent sur le système de chauffage et/ou d’eau chaude sanitaire (ECS), ou les parois opaques (toitures, murs, planchers).
Pour suivre la trajectoire de la PEE (programmation pluriannuelle de l’énergie, le document de pilotage de la transition énergétique), le rythme des rénovations doit être accru dès 2024.

« Retour aux actualités

NOS AUTRES DIAGNOSTICS

ASSURANCE &
CERTIFICATION

Diagnostic immobilier Juvisy-sur-Orge 91260

Diagnostic immobilier Chilly-Mazarin 91380